Niveau et composition des revenus moyens en Belgique

Niveau et composition des revenus moyens en Belgique

Les chiffres sont calculés sur la base des déclarations d’impôt sur le revenu des personnes physiques de l’année dernière, c’est-à-dire pour les revenus de 2017. Les chiffres reflètent les revenus imposables provenant de l’activité professionnelle, les revenus de remplacement, les pensions, les dividendes, le revenu cadastral et les pensions alimentaires. Les revenus non imposables tels que les allocations familiales et le revenu d’intégration ne font pas partie des revenus fiscaux.

La Flandre fait mieux que la Wallonie, qui suit avec 17 281 euros. La Région de Bruxelles-Capitale est clairement la plus pauvre, avec un revenu moyen de 14 372 euros. Dans chacune des trois régions, il y a une augmentation par rapport à l’année précédente.

Le Brabant flamand est le premier des provinces avec 21 462 euros, suivi du Brabant wallon avec 21 035 euros. La Flandre orientale complète le trio de tête avec 19 927 euros. Anvers est à 19 191 euros et la Flandre occidentale à 19 184 euros. Avec 18 311 euros, le Limbourg a clairement le revenu moyen le plus bas de Flandre. Le Hainaut est la province la plus pauvre (à l’exception de Bruxelles) avec 16 023 euros.

La ville de Laethem-Saint-Martin en Flandre orientale peut à nouveau se qualifier de plus riche du pays, avec un revenu moyen de 30 748 euros en 2017, soit 67,7 % de plus que la moyenne nationale. Keerbergen, dans le Brabant flamand, est à deux avec 27 540 euros, suivi de gouwgenoot Oud-Heverlee (26 590). Le Brabant wallon Lasne est la première commune wallonne dans le classement (26 395 euros).

Les communes de Bruxelles dominent la liste des communes les plus pauvres. Saint-Josse-ten-Noode est à nouveau le plus pauvre, avec 9 297 euros (presque la moitié de la moyenne) pour Molenbeek-Saint-Jean (10 406). Farciennes, près de Charleroi, se classe troisième (11 727 euros) et est la commune wallonne la plus pauvre.