Reconstruire une maison avec un avantage fiscal

Accueil / Bons Plans / Reconstruire une maison avec un avantage fiscal
Reconstruire une maison avec un avantage fiscal

Depuis juillet, le taux normal de TVA a été appliqué aux travaux de rénovation et de transformation. La réduction temporaire de 21 % à 6 %, que le gouvernement a introduite le 1er mars 2013 pour stimuler le secteur de la construction, n’est plus d’actualité. Mais cela ne signifie pas que ce taux élevé s’applique à tous les travaux. Une enquête a été menée pour savoir quand le taux bas est encore en vigueur et quand les frais de rénovation sont déductibles. Voici quelques conseils pour des rénovations fiscalement avantageuses.

Travaux de rénovation avec un faible taux de TVA

Jusqu’au 1er juillet 2015, un taux de TVA de 6 % s’appliquait à tous les coûts de main-d’œuvre pour la rénovation et la réparation des logements de plus de deux ans. Mais même aujourd’hui, dans certains cas, on bénéficie encore de ce taux réduit. Après tout, ce taux a été réduit de façon permanente pour les travaux suivants :

  • peinture ;
  • isolation ;
  • tapisserie ;
  • nettoyage ;
  • plâtre.

Le taux réduit ne s’applique qu’aux coûts de la main-d’œuvre et non aux matériaux tels que le papier peint, la peinture et l’isolation. En outre, la maison doit avoir plus de deux ans. Ce n’est que dans le cas du nettoyage qu’on bénéficiera également du faible taux de TVA dans une nouvelle maison.

Frais de rénovation déductibles

Bonne nouvelle donc si on veut donner un coup de neuf à sa maison après les vacances. Mais il y a plus. Parfois, on peut déduire une partie des coûts de l’impôt. À savoir, si on souscrit un prêt personnel pour les frais d’entretien et de rénovation de maison. Dans ce cas, les intérêts sont déductibles. Les ajustements où on bénéficie de la déduction des intérêts sont, par exemple :

  • rénovation de la salle de bains et de la cuisine ;
  • construction et entretien du jardin ;
  • remplacement des cadres de portes et fenêtres ;
  • le désamiantage ;
  • entretien et peinture ;
  • de nouveaux étages qui sont inextricablement liés à la maison ;
  • panneaux solaires.

Si on paie la rénovation avec des économies, on ne bénéficiera malheureusement pas d’avantages fiscaux.

Y a-t-il des choses auxquelles on devrait prêter attention ?

Il y en a certainement. Si on a le droit à la déduction des intérêts, il faut conserver les reçus. Le mieux c’est de les scanner et de les conserver sous forme numérique. Les documents doivent être conservés pendant au moins cinq ans. Il faut également vérifier avec soin si le travail pour lequel on emprunte de l’argent remplit les conditions requises pour la déduction des intérêts. On déduit que les intérêts, pas le montant total. En cas de doute que le prêt soit déductible ou non, il est conseillé de consulter le site web de l’administration fiscale ou se renseigner auprès d’un conseiller fiscal car il peut dire exactement quelle prestation s’applique à cette situation.